METTRE EN LUMIÈRE LA SANTÉ MENTALE


Le laboratoire de recherche LESPOIR du département de psychologie de l’Université de Montréal (UdeM) s’intéresse à l’amélioration des traitements psychosociaux et des pratiques auprès des personnes ayant des problèmes mentaux sévères tels que la schizophrénie.

 

 

 

open books

À PROPOS DE LESPOIR

Notre histoire

Le laboratoire de recherche LESPOIR du département de psychologie de l’Université de Montréal (UdeM) s’intéresse à l’amélioration des traitements psychosociaux et des pratiques auprès des personnes ayant des problèmes mentaux sévères tels que la schizophrénie.

Copying Down
VRAI OU FAUX?
MYTHES ET RÉALITÉ CONCERNANT LES TROUBLES PSYCHOTIQUES

Glissez votre curseur sur la boîte pour faire apparaitre la réponse

 

Si on entend des voix, on est automatiquement une personne avec une schizophrénie.

Faux! Près de 17% de la population disent vivre avec des voix ou d’autres types de symptômes psychotiques, sans pour autant recevoir un diagnostic de schizophrénie.

Les études collégiales et universitaires sont inatteignables pour les personnes ayant un trouble psychotique.

Faux!

On retrouve des personnes ayant un trouble psychotique dans tous les types et dans tous les niveaux de programmes universitaires.

Les personnes avec un trouble psychotique sont violentes.

Faux!

En fait, les personnes avec un trouble psychotique ont plus de chances d’être la victime dans une situation de violence que d’être l’agresseur.

Les personnes avec un trouble psychotique ne sont pas intéressées à avoir des relations amoureuses.

Faux!

Les personnes avec un trouble psychotique souhaitent souvent améliorer leurs relations sociales, incluant leurs relations intimes.

Les personnes qui entendent des voix peuvent trouver celles-ci agréables et même parfois ne pas vouloir s'en défaire.

Vrai!

Contrairement à la croyance populaire, les voix ne sont pas toutes négatives.

Les personnes avec une schizophrénie ne comprennent pas l’humour et l’ironie.

Faux!

L’humour est souvent un bon moyen utilisé par les personnes avec une schizophrénie pour s’exprimer.

Il est possible pour une personne vivant avec un trouble psychotique de maintenir un emploi.

Vrai!

Plusieurs personnes vivant avec un trouble psychotique sont capables de maintenir un emploi.

Les personnes avec une schizophrénie sont toujours froides et coupées de leurs émotions.

Faux!

Les personnes avec une schizophrénie peuvent aussi ressentir beaucoup d’empathie et de sensibilité envers les autres.

Être une personne diagnostiquée avec une schizophrénie veut dire qu’on entend toujours des voix.

Faux!

Ce n’est pas toutes les personnes schizophrènes qui entendent des voix en tout temps, certains n’ont même pas d’hallucinations auditives (comme des voix).

Toutes les personnes vivant avec un trouble psychotique ont besoins de services psychiatriques en tout temps.

Faux!

C’est le cas de seulement 15% des personnes vivant avec un trouble psychotique

Les personnes avec un trouble psychotique ont ou vont commettre un crime au cours de leur vie.

Faux!

Il s’agit d’une faible proportion des personnes, et les comportements criminels ne sont pas des conséquences directes du diagnostic de trouble psychotique.

Toutes les personnes avec un trouble psychotique se ressemblent.

Faux!

Malgré le diagnostic qu’elles ont en commun, chacune le vit d’une façon différente et unique à elle-même.

NOS VENTES POPULAIRES

ENVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

90, avenue Vincent d'Indy

Vos informations ont bien été envoyées !